La traduction culinaire, un contenu qui ne doit pas perdre sa saveur

L’importance de la traduction dans le secteur alimentaire, gastronomique et la restauration

La gastronomie faisant partie des éléments clés de la culture d’un pays, reste un élément incontournable pour découvrir les traditions culinaires. Mais vous êtes-vous déjà retrouvé devant une carte de restaurant incompréhensible, à hésiter longuement pour commander un plat ?

D’où l’importance de la traduction dans le secteur alimentaire, et dans le milieu de la restauration il vaut mieux connaître certains procédés afin de faire bonne chère auprès vos clients internationaux.

 

La traduction culinaire pour tous supportsagence de traduction culinaire, gastronomie, alimentaire

La communication de vos mets gourmets ne se réduit pas uniquement à vos menus, désormais les sites Web de vos restaurants, les applications de cuisine, les recettes publiées en livre de cuisine ou sur un site Internet nécessitent eux aussi d’être traduits.

Dans un premier temps, la traduction culinaire est confrontée aux nombreuses différences culturelles entre les pays. Chaque pays et même chaque région d’un pays possède des spécialités culinaires qu’il faut comprendre et connaître dans la traduction gastronomique. Si nous prenons l’exemple de la « Paëlla » ou du « Fish&ships » qui ont atteints une certaine notoriété et qui n’ont pas besoin de traduction, il y a en revanche d’autres plats qui restent inconnus auprès du grand public tels que le « Feijoada » (Cassoulet brésilien) ou bien les « Pidan » (œufs fermentés chinois). La traduction culinaire doit donc être épargnée de la simple traduction littérale, et encore plus d’une traduction automatique.

Vous pourrez, dans certains cas, conserver le nom des plats dans la langue source afin de garder une consonance traditionnelle et aussi pour diffuser les valeurs culinaires d’un pays. Par exemple, dans la gastronomie française, nombreux sont les plats gardés en français dans d’autres langues mais généralement accompagnés de notes explicatives.

Comment bien traduire pour le secteur gastronomie, culinaire et alimentaire

Agence de traduction pour le secteur gastronomie, restauration, culinairePour bien traduire un contenu culinaire, le traducteur doit s’assurer de :

  • Connaître parfaitement la culture gastronomique du pays source mais tout aussi bien celle du pays cible. Notamment avec les habitudes culinaires des personnes ciblées, les horaires et le déroulement traditionnel des repas.
  • Connaître les spécificités liées aux contenus des repas, des ingrédients, des produits et de leurs équivalents.
  • Toujours traduire en ayant en tête le public concerné. Ceci est valable pour tout type de traduction mais encore plus pour les traductions de menus ou recettes destinés à des clients afin qu’ils puissent choisir sans hésitation leurs plats.

Pour résumé, une traduction culinaire ne s’improvise pas, elle doit être effectuée dans le respect et la connaissance des cultures des pays.